Pressions sur un militant syndical CGT

Publié le par cgtcarolo

Lors du dernier CTP, nous alertions l'adjointe au personnel sur le dossier concernant la division de la Culture, des Sports et de l'Economie. En effet, le document du CTP proposait la suppression d'un poste d'adjoint administratif dans cette division. Le DGS nous faisait savoir que la situation était en phase de se résoudre suite à des échanges avec le nouveau responsable de division. Après discussion avec le collègue concerné, nous sommes en droit de réfuter les propos tenus par le DGS lors de cette instance. Effectivement, il semblerait qu'aucune solution soit envisagée. De plus, à cette suppression de poste, qui nous semble être proposé en vue de mettre en difficulté le nouveau responsable de division, d'autres élèments nous appraissent plus que troublants. Actuellement, ce collègue ne dispose plus de véhicule pour assurer les astreintes relatives à son cadre d'emploi et pour ses divers déplacements (division éclatée sur plusieurs sites géographiques).Par ailleurs, aucun bureau dans son nouveau lieu d'accueil lui a été attribué. Dès lors, nous ne voyons comment ce collègue va pouvoir effectuer pleinement et sereinement ses tâches de responsable de division. 

Attention sur les conséquences que ces absences de matériel et de moyens humains auront sur l'ensemble des services publics de cette division.

Nous espérons que cette accumulation de faits n'est pas liée avec la responsabilité et l'engagement syndical de ce militant.

Si la situation ne se décantait pas rapidement, notre sentiment d'aujourd'hui pourrait devenir une certitude, et dans ce cas nous veillerons à préserver toutes les personnes engagées au sein de notre organisation syndicale.

 

 

 

cgtcg08-cgt-cg08-ardennes-discrimination-syndicale.jpg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stéphanie 15/12/2011 20:36

En effet, le "je te presse et je te jette" semble être devenu une méthode de travail de la municipalité.

Cat 15/12/2011 19:08

Au plus haut niveau de notre collectivité le harcèlement est de mise, en effet que penser de l'attitude du maire envers son chauffeur? Camarades, juste un petit conseil: n'en faites pas trop vous
risqueriez d'être remercier par: la porte

Cat 15/12/2011 19:05

Malheureusement à la mairie le harcèlement devient courant, que penser de l'attitude du maire et de son secrétaire particulier envers le chauffeur! Camarade n'en faites pas trop vous serez
remercier par.....la porte! SCANDALEUX